Pour rester informé(e)
CCEFR Contact   RSS RSS 2.0
   
 
CCEFR

Accueil > Agenda > 20 janvier : Mohammed Arkoun, entre Algérie et France, entre deux (...)

20 janvier : Mohammed Arkoun, entre Algérie et France, entre deux cultures

Mardi 20 janvier 2015

À l’occasion de la publication du livre Les vies de Mohammed Arkoun, écrit par sa fille Sylvie Arkoun (PUF 2014), le CCEFR, dont Mohammed Arkoun fut l’un des fondateurs, organise le 20 janvier 2015 à 20 h
Salle des fêtes de la Mairie de Montreuil (métro Mairie de Montreuil, ligne 9)
une rencontre débat sur le thème

Mohammed Arkoun, entre Algérie et France, entre deux cultures.

Cette rencontre sera animée par Ghaleb Bencheikh, président de la Conférence mondiale des religions pour la paix et animateur de l’émission Islam sur France 2, et rassemblera, autour de Sylvie Arkoun :

• Farida Aït Ferroukh, anthropologue berbérisante et poétesse,
• Ursula Günther, islamologue, titulaire de la chaire intérim de sciences des religions à l’université de Göttingen, auteur d’une thèse consacrée à la pensée arkounienne,
• Ahmed Djebbar : mathématicien et historien des sciences, professeur émérite à l’université de Lille, ancien ministre de l’enseignement et de la recherche en Algérie (1992-1994).
• Houari Touati : anthropologue et historien de l’Islam médiéval, directeur d’études à l’EHESS

À l’issue du débat Sylvie Arkoun dédicacera son livre.

Au fil de l’enquête et des rencontres que j’ai conduites sur mon père, après sa disparition en septembre 2010, j’ai découvert un homme multiple, né dans un village de la grande Kabylie, instruit par la force de son intelligence et de sa volonté par les Pères blancs d’abord, puis par l’Éducation nationale française, un jeune homme habité par la curiosité sur le fait religieux en général, et le dialogue islamo-chrétien en particulier, un brillant universitaire, et l’initiateur d’une pensée nouvelle, moderne et humaniste sur l’histoire de la pensée islamique.
Élevé entre deux cultures et deux religions, il a vécu toute sa vie sur une faille, homme secret et insaisissable, souvent solitaire, mais habité par une joie de vivre et une énergie hors du commun. J’ai voulu témoigner de sa vie car c’est dans son histoire personnelle qu’ont trouvé naissance les chocs intellectuels de ses curiosités.
Ce livre est un hommage à ce grand intellectuel, à ses combats, et à l’homme, qui malgré ses failles, n’a jamais failli à la mission première qu’il s’était imposée. Mais c’est aussi une réflexion romancée sur les rapports de transmission mystérieux qui s’établissent dans une famille, entre un père et une fille, malgré le silence des mots.

Sylvie Arkoun